Le PVT ou Partir Vivre et Travailler à l’étranger.

Souvent, on se dit que c’est compliqué de partir pour vivre une expérience à l’étranger quand ce n’est pas dans le cadre de ses études ou que l’on n’est pas envoyé par son entreprise ; qu’obtenir un visa plus long qu’un visa touristique est un parcours du combattant. Parfois, on manque seulement d’assez d’argent pour faire ce tour du monde qui fait tant rêver…

Pourtant, une solution simple et rapide existe : le PVT (Programme Vacances-Travail) ou WHV (Working Holiday Visa).

En effet, la France a mis en place des accords bilatéraux avec certains pays afin de faciliter le départ pour les jeunes vers ces destinations pour profiter mais aussi avoir la possibilité d’y travailler pour subvenir à leurs besoins pendant une durée déterminée (le plus souvent un an).

La liste de ces pays partenaires s’allonge d’année en année. A ce jour, il est possible d’obtenir un PVT pour les pays suivants :

  • Australie
  • Argentine
  • Belgique
  • Brésil
  • Canada
  • Chili
  • Colombie
  • Corée du Sud
  • Mexique
  • Nouvelle-Zélande
  • Hong-Kong
  • Japon
  • Russie
  • Taiwan
  • Uruguay

Ça fait rêver tout ce choix hein ?

Les conditions pour obtenir ce visa varie selon les pays, le plus souvent, il suffit de remplir ces critères :

  • Etre âgé entre 18 et 30 ans (35 ans pour le Canada)
  • Avoir un passeport valide
  • Avoir des économies (le montant est différent selon les pays mais reste accessible)
  • Pouvoir attester de son état de santé (certains pays exigent des examens médicaux)
  • Pouvoir déclarer ses antécédents avec la justice
  • Avoir souscrit à une assurance pour la durée du Visa

Les “frais de dossier” pour obtenir le Visa est variable selon les destinations. Il faut compter entre 100 et 200 €.

La procédure est différente selon les pays, les conditions, et si des quotas sont mis en place. Cela reste quand même très facile d’avoir l’opportunité, la chance de rester dans un pays pendant une longue durée et de pouvoir y travailler.

Nous avons déposé une demande de PVT pour le Canada en novembre 2010. Le Canada est le pays le plus sollicité pour ce Visa. Il y a donc des quotas annuels pour obtenir le fameux document et une période déterminée pour présenter son dossier (à ne surtout pas louper !).

Toutes les informations se trouvent ici:

http://www.cic.gc.ca/francais/travailler/eic/index.asp

A notre époque, la procédure était différente d’aujourd’hui, la politique était “premier arrivé, premier servi”. Nous avions élaboré correctement nos dossiers et les avions envoyé le premier jour d’ouverture de réception. Tout était épuisé dans les 72 heures suivantes. Depuis, la chance est un facteur plus important, mais le Visa dure deux ans !

Nous avons appris le 24 décembre 2010 que nous étions admissibles tous les deux au programme (joli cadeau de Noël). Nous avons décollé pour Montréal en mai 2011 et sommes revenus fin avril 2012, la larme à l’œil.

Evidemment, il y a eu des moments plus compliqués que d’autres, quelques galères mais au final, cela reste une des meilleures (si ce n’est la meilleure) année de notre vie.

On a fait des découvertes du premier au dernier jour, on a rencontré des gens avec qui on a construit des liens forts en très peu de temps, on a voyagé…. beaucoup et travaillé aussi mais de façon légère !

Une parenthèse enchantée…

Tellement que depuis notre retour en France, nous pensions souvent à repartir. Nous avons sauté le pas il y a quelques mois : direction la Nouvelle-Zélande.

Pour cette destination, le PVT est très facile à obtenir : pas de quotas, pas de période déterminée,  une demande en ligne qui prend une trentaine de minutes et un retour par mail quelques jours plus tard.

We are pleased to advise that your application for a work visa under the Working Holiday Scheme has been approved.”

Les préparatifs pour le grand départ peuvent commencer !

Pour en savoir plus sur le WHV en Nouvelle-Zélande, c’est ici :

https://onlineservices.immigration.govt.nz/?WHS

Si vous avez ne serait-ce que le début d’une envie de partir vivre une expérience à l’étranger avec ou sans vrai projet défini et que vous remplissez les conditions : Lancez vous !!

Le PVT permet non seulement de travailler et vivre pendant plusieurs mois dans un pays mais peut aussi représenter la première étape d’une expatriation plus longue avec un autre Visa.

Il peut aussi servir à travailler dans certains pays d’un tour du monde…

On ne sait jamais trop en partant comment on vivra les choses, comment on se sentira, quelles seront les opportunités… Mais dans tous les cas, ça restera forcément une expérience ! Et puis, au pire, un billet d’avion et on retourne en territoire connu.

LE site où on trouve absolument tout ce qu’il faut savoir à propos du PVT, et pour toutes les destinations c’est celui-là :

https://pvtistes.net/

Des forums, des dossiers complets, des tutos, des offres… On y a passé un paquet d’heures !

En résumé : Go !

 

 

 

2 Responses

  1. Ah..si je ne m’étais pas embourbée dans d’autres situations de vie avant mes 30 ans, ça m’aurait bien tentée ces PVT! Depuis, heureusement, je me suis bien rattrapée! 😉 un tour du monde en 2010 (mes 30 ans en chine!), du boulot au Chili, un amoureux au Mexique et la vie LÀ-BAS depuis 2012! Avec toujours les autres voyages en ligne de mire…

    L’expatriation, ça fait du bien à l’âme, comme les voyages, elle forge le caractère et ouvre des portes sur l’inconnu et l beauté de l’autre…

    Profitez bien!
    Jul’

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *