Canada (Jasper – Banff)

Après avoir parcouru le Canada d’est en ouest en bus, avoir profité de Vancouver et s’être acclimatés à la nature merveilleuse de la Colombie Britannique, nous avons débarqué en Alberta impatients de découvrir les parcs nationaux.

Nous avons passé le péage à Jasper, où nous nous sommes acquittés de la taxe pour 4 jours dans le territoire des parcs nationaux des Rocheuses Canadiennes – Jasper, Banff, Yoho et Kootenay – (une centaine de dollars pour nous deux et la voiture) et l’émerveillement pouvait commencer !

Nous avons logé pendant deux nuits dans l’auberge de jeunesse de Jasper, la seule solution « économique », les tarifs des autres hôtels ou lodges étant très loins de notre budget.

Jasper est un bon point de départ pour de nombreuses randonnées même s’il est bien plus pratique de se rendre au début des sentiers avec une voiture. Des cartes très utiles et bien pensées sont disponibles à l’office du tourisme dans le centre de Jasper.

Nous avons alterné des déplacements en voiture et de longues marches dans le parc, la météo était bonne, les paysages magnifiques, c’était juste un régal.

093

096

Les montagnes parfois enneigées, les lacs aux 50 nuances de bleus, les rencontres avec des wapitis, des orignaux, des cerfs, des petits rongeurs, nous ne nous lassons pas de tout ce que nous voyons.

Notre coup de cœur de ce parc est attribué au lac Maligne, d’en bas ou d’en haut, le panorama est tout simplement sublime. Son canyon vaut également le détour.

106

108

Depuis Jasper, nous avons pris la route direction Banff en empruntant la route 93, plus connue sous le nom de la route des glaciers. Il nous faudra une journée pour parcourir ces 300 km tant les points d’intérêts sont nombreux le long de cette route.

Encore une fois, nous manquons de superlatifs pour retranscrire tout ce que nous avons pu observer. Nous avons été ébahis devant la beauté de ces montagnes, canyons (celui de Athabasca est à voir absolument) glaciers (celui d’Angel porte bien son nom) et surtout de ces lacs ; les stars de ce périple : les lacs Peyto, Louise et Moraine.

C’est sur cette portion qu’il y avait le plus de monde. Si vous voulez éviter la foule (et les photos gâchées), il suffit de marcher un peu et s’enfoncer un peu plus loin que les points de vue touristiques.

Nous avons atteint Banff en fin de journée, petite ville très jolie, qui s’apparente à nos villages de stations ! Comme pour Jasper, nous avions opté pour l’auberge de jeunesse par souci d’économie.

166

Le lendemain, le beau temps dont nous avions bénéficié jusqu’alors nous a fait faux bon. Il pleut… beaucoup. Nous avons donc fait le choix de nous éloigner de Banff et de visiter le parc national de Yoho (situé du côté de la Colombie Britannique celui-là).

Plus petit que les célèbres parcs de Jasper et Banff, il n’en reste pas moins très intéressant à parcourir, notamment pour ses cascades, le pont naturel au dessus de la Kicking Horse River et Emerald Lake dont la couleur avec le mauvais temps était envoûtante.

Nous avons consacré notre dernière journée au parc de Banff. Nous avons observé les hoodoos (ou cheminées de fée) et avons fait une randonnée autour du magnifique lac de Minnewanka.

Nous avons pris l’avion le soir depuis Calgary pour rentrer à Montréal.

Ce roadtrip dans l’ouest canadien reste l’un de nos plus beaux voyages, peut-être même le plus beau. Nous avons adoré la ville de Vancouver et nous avons ensuite été transporté par la beauté de la nature brute, de ces montagnes, lacs, glaciers ; avons été émerveillés de tomber nez à nez avec des animaux aussi impressionnants. Nous nous sommes sentis petits face à tout cela, biens tout simplement et chanceux. C’est bien pour ça qu’on voyage non ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *