Nouvelle-Zélande : des plages et des mines dans le Coromandel

Le Coromandel, c’est une péninsule à l’est d’Auckland. On y trouve des forêts très étendues où randonner, de très belles plages et une partie de l’histoire de la Nouvelle-Zélande. Bref, il y en a pour tous les goûts.

On a aimé l’endroit seulement quelques minutes après y être arrivés. On s’est installés sur le campsite gratuit de Paku Bay à Tairua en milieu d’après-midi (toilettes propres, eau non potable, douches froides à 5 minutes dans la marina) et on est directement allés se baigner, la plage étant de l’autre côté de la rue. Une fois posés sur nos serviettes, on a eu le droit à un spectacle de dauphins, batifolant dans les vagues. C’est dans ces moments-là qu’on regrette de ne pas avoir d’appareil photo greffé dans la rétine !

Ce qu’on a immortalisé, c’est le joli coucher de soleil qui a accompagné notre repas.

Le lendemain, nous nous sommes rendus directement à l’endroit le plus célèbre du Coromandel : Cathedral Cove, un des lieux de tournage du film « Narnia ».

Un parking gratuit existe au début de la randonnée de 45 minutes qui mène à Cathedral Cove. Il y a beaucoup de monde, il est vite rempli. Il faut venir (très) tôt ou se garer sur l’autre parking gratuit à Hahei et de là, il faut compter 30 minutes pour rejoindre le début de la randonnée.

Le chemin passe par deux baies : Stingray Bay et Gemstone Bay. La première est apparemment une plage où il est facile de se baigner. Nous y étions à marée haute, on n’a pas vu la plage. La deuxième est réputée pour être un des meilleurs spots de snorkeling du Coromandel, il serait possible d’y observer, entre autres, des raies. Adeptes de la discipline (oui, oui, carrément), nous avions pris notre équipement et avons tenté une « plongée » dans cette fameuse baie. Résultat : RAS, on n’a absolument rien vu ! On reste donc sur deux bons fails ! Heureusement, Cathedral Cove est aussi jolie que sur les images.

La journée s’est poursuivie en empruntant la route 309, très belle au milieu de la végétation et avec de très beaux points de vue.

Elle passe par la Waiau Forest où après une marche de moins de 10 minutes (Kauri Grove), on peut apercevoir de grands kauris. On avait vu le plus gros et le plus connu dans le Northland, mais ces arbres restent très impressionnants.

On s’est également arrêtés pour une pause (bien) fraiche au Waiau Falls, des chutes toutes petites mais vraiment mignonnes !

Après être passés par la jolie ville de Coromandel Town, on s’est arrêtés pour la nuit sur le campsite gratuit de Matarangi (toilettes propres, eau non potable) et on a encore une fois profité d’une super vue au coucher du soleil.

Le lendemain, direction l’une des plus belles plages de la Nouvelle-Zélande : New Chum’s Beach. Pour l’atteindre, il faudra marcher 30 minutes depuis le parking de Whangapoua. La première moitié du chemin est sur les rochers vraiment au bord de l’eau : ça fait mal aux pieds ! C’est encore plus galère quand la marée monte (on l’a expérimenté au retour). New Chum’s Beach est effectivement très belle. Du sable blanc, de l’eau presque turquoise, des parois rocheuses sur les côtés, des arbres pleins de fleurs pour se mettre à l’ombre… On n’a pas vu le temps passer !

On conseille quand même d’y venir le matin ; sur le papier, cette plage est « secrète », un secret mal gardé ! Haha. Il y a pas mal de monde et il y en avait encore plus qui arrivait quand nous sommes partis en début d’après-midi.

Après un détour par Hahei Beach, on est allés faire notre trou (au sens propre) sur la Hot Water Beach.

Des sources chaudes sortent d’une paroi rocheuse. Leur écoulement est accessible sur cette plage 2 heures avant et après la marée basse (horaires inscrits sur un panneau sur le parking payant de Hot Water Beach. Un parking gratuit permet également d’accéder au site 1km plus bas). Quand c’est le moment, le principe est de se creuser un bassin qui se remplit d’eau (parfois très, trop) chaude. Un jacuzzi dans le sable ! On n’était clairement pas tous seuls, notre piscine n’était pas très profonde, mais on a vraiment aimé.

On a passé la nuit comme le premier soir sur le campsite gratuit de Paku Bay à Tairua.

Changement de décor pour la dernière journée dans le Coromandel, finies les plages, place à la mine.

Nous avons passé la journée à Waihi, ancienne cité minière. Des restes de l’époque sont visibles dans la ville comme le Cornish Pumphouse.

On peut également voir Martha Mine où sont extraits de l’or et de l’argent et qui est la mine la plus riche du pays depuis 1878.

On a surtout passé du temps dans la Karangahake Gorge. Ici, différentes randonnées à travers des ponts, des tunnels, des chemins au milieu de la gorge, donnent l’impression d’être un mineur, ou Indiana Jones, ou Donkey Kong, au choix !

Avant de se diriger vers notre campsite gratuit du soir sur Waihi Beach, en bord de mer (toilettes propres, eau potable, douches froides), on a fait un arrêt en gare de Waikino. Un train de l’époque fait le trajet entre Waikino et Waihi, on a loupé le dernier départ !

On voulait également faire la randonnée « The Pinnacles » dont le départ est à quelques kilomètres de Thames et qui sillonne une partie du Coromandel Forest Park. L’accès était malheureusement fermé. On reviendra !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.