Nouvelle-Zélande : on joue à cache-cache avec le Mount Taranaki

Du haut de ses 2 518 mètres, le Mount Taranaki règne sur tout ce qui l’entoure. Partout où l’on se trouve dans la région, on le cherche du regard.

Nous avons passé deux jours autour de ce cône volcanique saupoudré de neige. Et qu’est qu’on y a vu alors ?

 

Les Dawson Falls

 

De nombreuses randonnées, plus ou moins longues sillonnent le Egmont National Park où se trouve le Mount Taranaki. Nous avons emprunté le (court) Kapuni Loop Track qui passe par les Dawson Falls. La randonnée est très facile et les chutes sont vite atteintes depuis l’i-site.

 

Le phare du Cap Egmont

 

Toujours en activité, le phare, bien que très joli à lui tout seul, est surtout un parfait acolyte au Mount Taranaki pour une belle photo 🙂 . Le ciel était dégagé, nous avons donc pû les immortaliser tous les deux !

 

New Plymouth 

 

Cette ville est située au pied du Mount Taranaki et au bord de la mer de Tasman. L’ambiance y est très agréable. Nous y sommes restés très peu de temps mais avons quand même fait le tour des “passages obligés” :  Le musée Govett Brewster Art Gallery pour son architecture et le pont Te Rewa Rewa aux allures futuristes. Ce dernier se trouve sur la New Plymouth Costal Walk, un chemin d’une dizaine de kilomètres qui semble idéale pour la marche ou le vélo. Avec un peu plus de temps, on se serait bien promenés dans le Pukekura Park.

 

Les “Three Sisters”

 

Coup de cœur pour cet endroit qui nous a fait penser autant à Cathedral Cove qu’à Piha Beach. On y accède en remontant la côte au Nord de New-Plymouth. Les 3 formations rocheuses sont accessibles seulement à marée basse. L’une d’elles à ressemble au Flatiron Building de NYC. Toute la plage est magnifique et parsemée de rochés percés. Avec de la chance (on en manque), on peut apercevoir le Mount Taranaki en fond.

 

Le Pouakai Tarn

 

On voulait LA photo parfaite du Mount Taranaki, celle où il se reflète dans un lac en effet miroir et qu’on voit sur tous les guides (et les cartes postales). Ce point de vue fait partie du Pouakai Circuit, une randonnée réalisable sur deux jours. Le Tongariro Alpine Crossing encore dans les jambes, on a choisi une alternative plus rapide (oui, bon, ok, on a fait les feignants). On peut accéder au Pouakai Pound en empruntant un sentier au bout de Mangorei Road (3 heures aller/retour). Le chemin est très monotone et ne fait que monter à l’aller. On atteint le Pouakai Hut et le “lac” est juste un peu après. La météo était parfaite (ciel dégagé, aucun vent)… jusqu’à notre arrivée au point de vue.

Voilà ce que nous aurions dû voir :

Voilà ce que nous avons vu :

On a bien le lac (qui est en réalité plutôt une petite mare), le Mount Taranaki, mais surtout tous les nuages qui vont avec. La malédiction des sommets continue 🙂

C’est encore plus rageant quand le ciel est bleu partout sauf là où on le voudrait !

Une petite déception au final. Nous serons obligés de revenir (au moins faire un crochet) pour prendre notre revanche et admirer comme il se doit ce Mount si impressionnant !

1 Response

  1. Gagnolet simone dit :

    MerVeilleux!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *