Italie : Naples et compagnie

Il y a des villes italiennes dans lesquelles on a adoré se perdre : Venise, Sienne, Florence… D’autres où notre avis a été mitigé : Pise, Milan… Et puis il y a eu Naples, qui nous a laissés perplexes. Pour autant, c’est le point de chute idéal pour débuter un roadtrip sur la côte amalfitaine mais également pour découvrir des lieux très variés en quelques heures; en train pour plonger dans l’histoire antique, en bateau pour profiter d’îles ensoleillées.

 

Une journée à Naples

 

Nous n’avons passé qu’une journée à Naples, à la fin de notre séjour dans la région, la veille de notre retour en France. Naples est une ville qu’on adore pour son ambiance particulière, ses rues étroites et parfois délabrées ou qu’on déteste… Ca n’a pas été un coup de cœur pour nous. Nous n’avons pas regretté de nous balader dans le centre pendant quelques heures mais nous n’y serions pas restés plusieurs jours. On doit quand même reconnaitre que c’est dans cette ville italienne que nous avons visité la plus belle église du voyage, Gesù Nuovo (horrible de l’extérieur, mais dont l’intérieur est à couper le souffle) et la meilleure pizza de notre vie chez Da Donato. Au final, on garde un bon souvenir de Naples pour ces deux raisons, qu’on trouve très légitimes !

 

Plongée dans l’histoire à Pompéi et Herculanum

 

Il est très facile de rejoindre le site de Pompéi en train depuis Naples pour quelques euros. Merci la Circumvesuviana.

La célèbre ville détruite par la lave du Vésuve est étendue et bien conservée. On peut facilement s’imaginer la vie à l’époque et certains endroits sont presque intacts. Le droit d’entrée est de 15 €. Il y a évidemment du monde mais on peut quand même profiter du lieu parfois dans le calme et le silence.

On est facilement immergés dans l’histoire très ancienne de l’endroit. On reconnait les thermes, les maisons, les bars ou les bordels mais aussi le forum. La visite de ce site archéologique est clairement une chose à faire au moins une fois dans sa vie. Comptez une journée complète pour voir tous les vestiges du passé de Pompéi. Elle se visite comme une ville encore vivante, en empruntant les rues pavées et en entrant dans les bâtiments.

Moins connue que Pompéi, Herculanum est beaucoup plus petite mais tout aussi bien, voire mieux conservée. Le droit d’entrée est de 13 €. Herculanum est également accessible très facilement en train et se situe entre Naples et Pompéi.

Souvent délaissé des touristes, on découvre le site quasiment seul. Les ruines sont au milieu de la ville moderne, le contraste est assez étonnant.

 

On a trouvé que les deux visites se complétaient bien. Elles peuvent être faites toutes les deux sur une seule journée, la plus grosse partie étant évidemment à consacrer à Pompéi.

 

Les îles d’Ischia et Procida

 

A environ une heure de ferry avec les compagnies Medmar et Alilauro, Ischia est une île volcanique surtout connue pour ses stations thermales. Une ligne circulaire de bus fait le tour de l’île et permet de visiter tous les charmants petits village. L’ambiance y est très douce, toujours avec une vue sur la mer.

On peut prendre le petit déjeuner à Ischia, déjeuner à Casamicciola, se baigner à Lacco Ameno, dîner à Forio. Chaque portion d’Ischia a sa particularité.

On peut aussi visiter le Castello Aragonese, un château construit sur un rocher accessible grâce à un tunnel contenant une chapelle.

Entre Naples et Ischia, nous avons eu un gros coup de cœur pour une toute petite île, pleine de couleurs : Procida. Une minuscule pépite qu’on peut découvrir en quelques heures.

Malgré la chaleur, ça vaut le coup de choisir une rue qui monte jusqu’au point le plus haut de l’île pour avoir un point de vue sur le port et ses bâtiments roses, bleus, jaunes… On peut ensuite redescendre jusqu’à ce dernier, pour se reposer et boire un coup en terrasse.

Passer quelques jours à Naples permet donc de se faire une idée sur cette ville particulière mais surtout de rayonner aisément dans ses alentours et de profiter de ce que la région napolitaine offre. Nous devrons y retourner pour compléter nos découvertes : en apprendre plus sur une autre partie de l’histoire dans le château de Caserte, voir la célèbre île de Capri ou faire une randonnée sur le Vésuve !

2 Responses

  1. Kikimagtravel dit :

    J’ai adoré Naples moi aussi et contrairement à vous moi ça était un vrai coup de cœur ! Je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire procida ou capri. Dommage j’aurais bien aimé ! Une prochaine fois peut-être !!! Et sinon Pompéi j’ai adoré et vos photos sont supers ! C’est d’ailleurs Pas facile de sortir de jolis clichés !

    • Nico & Perrine dit :

      Il y a vraiment deux camps pour Naples !! 🙂
      Capri a l’air très touristique, surtout comparé à Procida. Et merci pour les photos ! Oui il faut trouver le bon angle ! Haha !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *