Une semaine en Uruguay

Nous n’avions aucune idée de ce qui nous attendait en Uruguay, ce petit pays coincé entre l’Argentine et le Brésil. Ce que nous avons surtout retenu, c’est l’ambiance qui y règne. Les habitants sont très relax et adorables. L’Uruguay est un pays progressiste, qui, contrairement à la majorité des pays d’Amérique du Sud, a adopté plusieurs réformes symboliques : dépénalisation de l’avortement, autorisation du mariage pour les personnes de même sexe, ou encore légalisation de la production et de la commercialisation du cannabis (c’est surtout ce dernier point qu’on a observé !).

L’Uruguay est un des pays les plus développés du continent, et donc l’un des plus chers.

Nous avons passé une petite semaine à découvrir certaines de ses villes et une partie de sa côte atlantique. Nous nous sommes déplacés exclusivement en bus.

 

Le calme de Colonia del Sacramento

 

Cette petite ville coloniale peut être rejointe très facilement depuis Buenos Aires où nous venions de passer une semaine.

Plusieurs ferry de la compagnie Colonia Express desservent Sacramento depuis la capitale argentine en un peu plus d’une heure et pour moins de 20 €.

On a senti le changement de pays et de rythme dès notre arrivée. Colonia Del Sacramento est paisible, calme, pleine d’oiseaux, de petites rues pavées et de restaurants avec terrasse. C’est l’endroit parfait pour un moment en amoureux !

Une journée suffit (largement) pour en faire le tour. On s’y est baladé tranquillement et avons principalement profité du Barrio Historico  inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco. On peut aussi grimpé au sommet du (petit) phare pour avoir une vue panoramique.

Colonia Del Sacramento a été notre endroit préféré de l’Uruguay. Sans aller plus loin dans le pays, on recommande vraiment (si on a le temps) d’y consacrer une journée depuis Buenos Aires. C’est une vraie bouffée d’air frais et de douceur.

Nous avons passé une nuit dans l’auberge Toca Madera qu’on recommande (accueil et prestations très bons par rapport au prix).

 

La Capitale, Montevideo

 

A 3 heures de bus de Colonia del Sacramento, la capitale Montevideo à laquelle nous avons consacré une journée, regroupe près de la moitié de la population du pays.

Nous n’avons exploré qu’une toute petite partie de cette grande ville et majoritairement la Ciudad Vieja.

C’est intéressant d’observer le mélange de vieux édifices côtoyant des immeubles modernes.

On y trouve plusieurs musées dont la jolie (et gratuite) Casa Rivera ainsi que des églises (évidemment).

On recommande aussi la visite guidée (gratuite le mercredi) du Teatro Solis. Cette salle de spectacle a été rénovée il y a quelques années mais garde un charme fou. Les explications du guide (en espagnol) sont vraiment intéressantes. On comprend que l’Uruguay met tout en oeuvre pour que l’ensemble de la population ait accès à la culture. Des représentations régulières sont prévues à des prix très bas pour que chacun puisse y assister. De nombreux événements en collaboration avec des artistes sont également organisés.

Le Mercado Del Puerto est un bon endroit pour manger, attention, il ferme à 18 heures.

Nous avons dormi au Circus Hostel&Hotel, une super option. L’établissement est très bien situé, confortable, design et économique !

 

Un bout de côte atlantique 

 

Nous avons ensuite découvert une petite partie de la côte atlantique en débutant par la ville de Punta Del Este, à un peu plus de 2 heures de Montevideo.

Punta Del Este est une ville balnéaire, très bétonnée. C’est un des lieux de vacances les plus prisés des uruguayens. Nous n’avons pas été sous le charme et aucunement dépaysés (on aurait pu s’imaginer dans certaines villes du sud de la France).

La ville est bordée par deux plages : Playa Brava avec de forts courants parfaite pour les surfeurs et Playa Mansa, beaucoup plus calme pour les baigneurs.

La ville ne nous attirant pas plus que ça, on en a profité pour enclencher le mode “vacances”. Après le froid et les randonnées en Patagonie et la ville de Buenos Aires, nous avons quand même bien apprécié pendant une journée de chiller au bord de la piscine de notre hébergement, le F&F (qu’on recommande !) et sur le sable de Playa Mansa.

L’attraction la plus connue de la ville est assaillie de monde du matin au soir. Le jour de notre départ, pour avoir une jolie photo de la Mano, on s’est donc levés avant le soleil et avons capturé ce moment. On est plutôt contents du résultat.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gones Away (@gones_away) le

 

Nous sommes allés un peu plus loin sur la côte, jusqu’à La Pedrera. Ici, c’est tout l’inverse de Punta Del Este. La ville est toute petite en bord de petites falaises et dégage une ambiance très “chill” et plus “sauvage”. Nous y avons passé deux jours et avons eu une météo grise et froide du début à la fin. Il nous a donc été difficile de profiter du lieu. L’endroit doit être vraiment plus agréable quand il fait très beau, que l’on aime et sait surfer ou que c’est la saison des baleines (quand c’est la bonne période, on peut en voir depuis la plage).

Nous avons dormi à l’auberge 4:20 très basique. On a surtout adoré les pizzas préparées au four par le propriétaire (italien).

Si l’on continue encore sur la côte atlantique, on trouve, entre autre, les villages de Cabo Polonio et Punta Del Diablo encore plus petits et authentiques.

Nous avons cependant fait demi tour et avons pris un bus à Punta Del Este pour rejoindre le Brésil. On a d’ailleurs vécu pendant ce trajet de nuit le passage de frontière le plus surprenant de notre vie de voyageurs. Le chauffeur du bus a récupéré nos passeports au départ et nous les a rendus au Brésil tamponnés… Nous n’avons fait que dormir, aucun douanier ne nous a vu lorsque nous sommes passés d’un pays à l’autre. Déroutant !

L’Uruguay n’a pas été un coup de cœur pour nous, difficile de rivaliser avec les voisins… On a apprécié l’ambiance, mais les paysages sont loin d’être époustouflants. On aurait souhaité passer Noël dans une estancia au milieu du pays, on s’y est pris très tard et tous les établissements étaient complets. On est certains que ça aurait été une chouette expérience. C’est donc au Brésil que nous avons célébré les fêtes de fin d’année !

 

2 Responses

  1. Votre photo de la Mano au lever du soleil est juste absolument parfaite. Très bien joué! À encadrer!

    Moi je suis carrément tombée sous le charme de Colonia del Sacramento aussi et surtout de Punta del Diablo où on avait fait que “chiller” aussi. Quel bonheur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *