Brésil : Paraty et Ilha Grande sur la Costa Verde

La Costa Verde, à l’ouest de Rio de Janeiro, porte bien son nom : une côte de 200 km avec d’une part une végétation luxuriante et de l’autre des plages et d’innombrables îlots.

Nous avons passé la fin de l’année 2019 et les premiers jours de 2020 à Paraty puis Ilha Grande.

 

La jolie Paraty

 

Le centre de cette ville coloniale est superbe. On peut facilement se tordre les chevilles sur les pavés d’époque et tomber sous le charme de ses maisons blanches aux portes colorées. C’est un vrai plaisir de se balader dans ses petites rues piétonnes.

Le reste de Paraty est sans vrai intérêt. C’est une ville moderne où l’on trouve tout ce dont on a besoin. Ça vaut le coup de trouver un restaurant où manger dans cette partie où les prix sont beaucoup moins élevés que dans le centre historique.

Nous avons séjourné dans deux établissements à Paraty : le Casa Hostel Paraty et le Canto Caiçara Hostel. Nous n’avons pas eu beaucoup de choix, pour les fêtes les prix vont jusqu’à tripler. Nous avons réservé dans les auberges où il restait de la place et dont les prix étaient encore « raisonnables ». Finalement, nous avons tout de même été satisfaits des prestations. On peut recommander ces deux hébergements, l’un proche du centre historique et l’autre de la plage Jabaquara.

Les plages dans la ville de Paraty ne sont pas les plus belles de la côte. La plus agréable est celle de Jabaquara, l’eau y est très chaude car peu profonde.

C’est sur le sable de cette dernière que nous avons fêté le Nouvel An. Des concerts étaient organisés, la plupart des gens étaient habillés en blanc, il y avait une très bonne ambiance.

Comme le veut la tradition brésilienne, nous avons sauté les 7 vagues quand les 12 coups de minuit ont retenti.

Pour trouver des plages paradisiaques, il faut bouger un peu aux alentours de Paraty, en bateau… ou en bus !

 

Croisière de plages en plages

 

Depuis le port de Paraty, on peut embarquer sur une embarcation qui naviguera toute la journée de spot en spot, les plus beaux au large de Paraty. De nombreuses agences proposent cette excursion sur de gros bateaux pour plus de 100 personnes. Les prix varient entre 15 et 20 € par personne et souvent la nourriture est incluse. Si l’on veut éviter les croisières blindées (et qui se retrouvent souvent toutes à la même heure au même endroit), l’autre option est de discuter directement avec les capitaines des plus petits bateaux eux aussi sur le port.

Ils peuvent contenir jusqu’à une douzaine de passagers, sont typiques et colorés. Le prix varie selon le nombre de personnes qui embarque. Le mieux est de trouver un bateau où il y a déjà un groupe formé et le compléter.

Après avoir demandé à 5 ou 6 bateaux (qui proposaient un prix exorbitant pour une croisière privée pour deux), nous avons fini par en trouver un avec déjà 6 personnes à bord.  Nous avons payé 20 € chacun et nous avons été tranquilles toute la journée en alternant baignade au différents endroits où l’on jetait l’encre et repos sur de jolis coussins.

On recommande vraiment cette option qui permet d’éviter la foule et de mieux profiter de la journée.

Si vous avez le mal de mer, d’autres plages superbes sont accessibles, cette fois en bus !

 

Trindade et sa piscine naturelle

 

La compagnie de bus Colitur a été notre meilleure amie pendant notre séjour à Paraty (horaires et départ depuis la gare routière). Pour seulement quelques euros et moins d’une heure, on peut rejoindre des petits paradis ; Trindade en fait partie.

Cette toute petite ville possède surement certaines des plus belles plages de la Costa Verde.

Les deux plus accessibles Praia de Fora et Praia do Meio sont les plus occupées (manifestement les brésiliens n’aiment pas beaucoup marcher). De nombreuses familles et groupes d’amis s’y regroupent, parfois pour y faire un barbecue.

Pour avoir l’impression d’être seuls au monde, il suffit de longer le sable et de passer par une petite partie dans la jungle et rejoindre Praia do Cachadaço. Cette dernière est immense, belle et calme, de quoi bien profiter de l’endroit tranquillement.

Un peu plus loin, après une randonnée complètement dans la forêt d’une vingtaine de minutes, on trouve la pépite de Trindade : sa piscine naturelle.

Des petites barques font les allers/retours depuis Praia do Meio en quelques minutes, il y a donc du monde… Mais malgré l’affluence, on remarque la beauté de cet endroit, un bassin à l’eau claire entouré de roche lisse et magnifique.

Nous nous sommes un peu écartés du monde pour faire quelques photos.

Du fait de la période de vacances, Trindade était assaillie quand nous y étions et nous avons tout de même trouvé des endroits où nous pouvions être seuls et apprécier à sa juste valeur ce lieu entre vert et bleu. Nous imaginons que pendant une période moins chargée, Trindade doit être encore plus extraordinaire.

Après toutes ces belles plages, nous nous sommes tournés vers un peu d’eau douce !

 

Le toboggan naturel de Penha

 

C’est une nouvelle fois avec un bus de la compagnie Colitur que nous avons atteint ce minuscule village qui n’a qu’un seul attrait : son toboggan naturel.

Nous avons passé l’après-midi devant ce gros rocher qui permet de glisser et de tomber dans l’eau (bien froide). On a évidemment profité de cette attraction mais différemment des habitués !

En effet, nous sommes restés assis et avons glissé sur les fesses (poussés par des personnes au départ) mais c’était également un vrai spectacle d’observer les adeptes de l’endroit s’élancer et glisser debout sur leurs jambes. Ils nous ont impressionnés par leur courage (ou inconscience), leur vitesse et leur équilibre.

Cette pratique reste toutefois dangereuse, il faut vraiment maîtriser avant de tenter la même chose.

Au-delà du toboggan, on peut se baigner dans de petits bassins en amont ou prendre un verre dans un bar après avoir marché sur un pont suspendu.

L’ambiance était très sympathique et familiale, encore plus pendant cette période de vacances brésiliennes.

Inutile de préciser que nous avons adoré ces 4 jours à Paraty où l’on peut décider de ne rien faire comme trouver de multiples activités et lieux à découvrir.

Nous avons eu la chance d’avoir un temps parfait pendant notre séjour, chance qui nous a quittés à l’étape suivante : Ilha Grande.

 

Ilha Grande, fail météorologique

 

Pour rejoindre cette grande île au large de la Costa Verde, il faut prendre un des bateaux qui part d’Angra Dos Reis, ville que desservent les bus de la compagnie Colitur. Une fois à Angra Dos Reis, un grand port moderne contient une multitude de fast boats qui partent régulièrement et mettent moins de 30 minutes pour faire le trajet.

L’option la plus économique (comprendre, la nôtre) est d’emprunter le ferry local (un par jour) depuis un autre port à quelques minutes du premier et qui, lui, met 1 heure 30.

On avait réussi à réserver deux nuits sur cette île paradisiaque sans vendre un rein (voire deux) pendant la période des fêtes.

Malheureusement, nous avons subi une météo horrible et n’avons donc pas pu profiter de tout ce qu’Ilha Grande a à offrir, à savoir plages magnifiques, randonnées dans la jungle, boat tours…

Pendant l’heure où il ne pleuvait pas, nous avons tout de même emprunté l’un des nombreux sentiers, le plus court.

Vous pouvez trouver la carte qui détaille toutes les randonnées possibles sur ce site.

Nous avons quand même pu nous rendre compte que le village d’Abraao, où nous étions et le plus grand de l’île est très agréable. Il s’agit, encore une fois, d’un lieu privilégié pour les vacances des brésiliens et on y a effectivement trouvé cette légèreté. De nombreux restaurants, bars, glaciers et agences d’excursions se regroupent dans les rues pleines de charme.

Evidemment, quand nous attendions le bateau pour quitter l’île le ciel était devenu d’un bleu limpide, comme si nous n’étions pas assez dépités !

Nous avons beaucoup apprécié la Costa Verde et avons vraiment eu l’impression d’être « en vacances dans le voyage ». Nous aurions toutefois préféré découvrir cette partie du Brésil en dehors des vacances du pays afin d’être moins attaqués au niveau du porte-monnaie et de moins subir l’affluence. Evidemment, il y a quand même pire que de passer les fêtes du Nouvel An sur une plage en maillot de bain !

 

4 Responses

  1. Getaz dit :

    C est parfait tant dans le descriptif que les photos 👍

  2. Ilha Grande est un de mes coups de coeur préférés au Brésil. Quel dommage que la météo n’ait pas été coopérative lors de votre séjour…. si vous retournez à Rio un jour, retentez Ilha, c’est une tuerie!

    Petit aperçu quand il fait beau:

    https://lespetitspasdejuls.com/2014/08/19/paradise-exists-thank-you-brazil-for-ilha-grande/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *