Nouvelle-Zélande : l’art déco à Napier et un bout d’Ecosse au Te Mata Peak

On ne va pas se mentir, les villes en Nouvelle-Zélande sont rarement jolies (voire souvent moches) et ne possèdent aucun caractère. On a donc été agréablement surpris par le charme de Napier.

La ville a été victime d’un tremblement de terre en 1931 qui l’a ravagée. Elle a été reconstruite dans le style à la mode à cette époque : l’Art Déco.

Ajoutez à cela le soleil et sa situation en bord d’océan ; c’est bon, on est en Californie !

L’autre aspect de Napier est un style plus contemporain, le street art. Partout, des murs sont recouverts d’œuvres colorées et inspirées.

En Californie, on trouve les vignobles de la Napa Valley. A Hawke’s Bay, il y a aussi les fameuses « wineries », nombreuses et parsemées autour de la ville d’Hastings.

Arès avoir passé quelques jours « citadins », on avait envie de vert ! Nous avons été servis au Maraetotara Falls, à une quinzaine de minutes d’Hastings en empruntant une route qui traverse certains vignobles.

Depuis le petit parking sur le bord de la route, on atteint les chutes en moins de 10 minutes. Elles ne sont pas très hautes, mais elles font un parfait terrain de baignade et de plongeon (ou plutôt de bombe) !

On avait aussi envie de se dégourdir les jambes. On s’est donc attaqués à l’ascension du Te Mata Peak. Pour les moins sportifs (ou les plus pressés), il y a une route qui amène directement à son sommet où se trouve un parking. Nous sommes en pleine forme et nous avions le temps, nous avons donc fait la randonnée complète qui constitue une boucle depuis le premier parking du bas. Il existe plusieurs chemins. Nous avons emprunté le sentier rouge jusqu’au sommet puis le bleu. Il faut compter deux heures (avec les pauses photos 🙂 ).

Les paysages tout le long de la randonnée nous ont rappelés ceux que nous avions arpentés dans les Highlands écossais ; version aride. La vue, surtout depuis le sommet à 360°, est vraiment très belle. on peut même apercevoir au loin les cimes enneigées du Tongariro National Park. Vous l’aurez compris : on a adoré !

Après cet entraînement, nous avons pris la magnifique Taihape Road qui a également de vrais airs écossais (on a enfin vu beaucoup de moutons) jusqu’aux portes du Tongariro National Park. Nous y passerons Noël et surtout, ferons LA randonnée la plus incontournable de l’île du Nord : le Tongariro Alpine Crossing. Go !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *