A la découverte de la discrète Haute-Loire

Nous n’avions jamais envisagé la Haute-Loire comme un territoire dans lequel nous aventurer (on pensait surtout ne pas trouver grand chose à y faire…).

Et puis, nous avons gagné un concours organisé par itineramagica : deux nuits et un dîner dans un gîte insolite au cœur du Mezenc. Ca a été pour nous l’occasion de nous pencher sur cette destination, et nous avons adoré les 3 jours passés dans ce petit morceau de France très peu plébiscité et pourtant cachant de jolies pépites !

 

Escale citadine

Avant de nous enfoncer dans la campagne, nous avons fait un premier arrêt dans la préfecture du département de la Haute-Loire : Le Puy en Velay.

Les principaux centre d’intérêts de la ville sont le Rocher Saint Michel d’Aiguilhe, la cathédrale Notre Dame du Puy et la statut Notre Dame de France.

Nous n’avons pas gravi le gros rocher, symbole de l’agglomération mais avons capturé sa beauté grâce au drone.

Nous avons axé notre visite sur la vieille ville et sommes allés rendre visite à la statut toute en fer, d’où la vue est imprenable.

L’accès comprenant l’ascension est payant.

 

Cascades, lac et ravin

Vous trouverez en Haute-Loire, plusieurs endroits qui méritent le détour.

Première curiosité que nous avons observée : le Ravin de Corboeuf, un canyon d’argiles multicolores. Une randonnée débute dans la commune de Rosières pour profiter au maximum de ces formations rocheuses presque irréelles. Nous manquions de temps, nous avons donc cherché le meilleur point de vue atteignable en voiture.

Nous l’avons trouvé sur la route juste avant le village de Chastel, il suffit de s’enfoncer un peu entre les arbres et la magie opère.

Durant ces 3 jours, notre coup de cœur a incontestablement été le lac Bleu, tout près de Champelause. 5 minutes de marche depuis le parking, absolument personne, une couleur folle, un petit effet miroir, le calme, le silence et les poissons : le lieu parfait pour un pique-nique ou une pause paisible. Nous sommes littéralement tombés sous le charme de ce joyau.

La Haute-Loire compte également plusieurs cascades. La plus connue est sans doute celle de la Baume. Imposante et rafraichissante, elle est accessible en un petit quart d’heure à pieds. Un sentier permet également d’avoir un point de vue plus éloigné et en hauteur. Son potentiel photogénique n’est plus à prouver !

Et si vous êtes fans de chutes d’eau, vous pouvez compléter votre collection avec la cascade du Salin et le gouffre de la Monette. Ces deux dernières nécessitent un peu plus de marche et sont moins impressionnantes que leur grande sœur mais sont toutefois charmantes, chacune à leur façon.

 

Deux randonnées incontournables

Il est inconcevable de se rendre dans la Haute-Loire sans s’attaquer aux deux monts les plus connus de la région : le Mont Mezenc et le Mont Gerbier de Jonc.

Le sommet du Mont Mezenc, d’origine volcanique, culmine à plus de 1700m. La randonnée menant à son sommet est plutôt aisée. On arrive au point le plus haut en 30 minutes environ. De là, la vue à 360° est très chouette et on peut observer, notamment, la chaîne des Alpes et le Mont Blanc.

C’est apparemment un super endroit pour profiter d’un beau lever de soleil, on a passé notre tour !

Le Mont Gerbier de Jonc, quant à lui, a une altitude de 1550m. Il ressemble davantage à un gros rocher. Quand on est arrivés au pied de cet immense caillou qui accueille les trois sources de la Loire, on s’est dit que ça allait être facile d’accéder à son sommet… En réalité, le chemin est court mais intense ! Il faut moins d’une heure pour effectuer la boucle mais le sentier est très raide et escarpé. On ne recommande pas de tenter avec des enfants ou des personnes en mauvaise forme physique.

 

Les fustes, un logement insolite

Nous avons eu la chance d’être invités par les fustes du Mezenc lors de cet escapade. Le site comporte deux gîtes similaires pouvant accueillir jusqu’à 5 personnes. Nous nous sommes sentis comme dans un cocon, coupés du monde et au cœur de la nature.

Les fustes sont des petits chalets construits en troncs d’arbres. On peut aisément s’imaginer au milieu du Canada ou de la Norvège. L’impression est encore plus prégnante quand on plonge dans le bain nordique mis à disposition.

 

L’accueil de nos hôtes a été parfait. D’autre part, nos soirées au coin du feu ont été sublimées par les mets et boissons offerts par les délices du Mezenc.

La Haute-Loire a été une véritable (bonne) surprise. Le fait de remporter un lot nous a permis de découvrir un coin de France méconnu. A seulement 2 heures de Lyon, c’est un département à explorer pour tous les amoureux de la quiétude et de la nature.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.